Qu’est-ce qu’un découvert bancaire ?

Qu’est-ce qu’un découvert bancaire ?

Le découvert bancaire est un terme utilisé souvent dans l’univers bancaire. Il renvoie généralement au fait que l’individu a dépassé son solde bancaire. Lorsque la personne dépense plus que ce qu’il ne possède, elle passe alors au-dessous de zéro et entre dans la catégorie du découvert bancaire. Le découvert s’apparente alors tel un crédit de trésorerie que l’institution décide de mettre à disposition pour un moment limité.

1. Définition du découvert bancaire

De façon générale, on parle de découvert bancaire lorsque l’individu dépense plus d’argent qu’il n’en a sur son compte courant. Lorsque votre solde devient négatif, votre compte est alors automatiquement en position de découvert.

Pour mieux comprendre cette situation, il faut savoir que c’est la banque qui accepte d’honorer des dépenses au-delà des sommes qui figurent sur le compte de crédit. C’est alors une forme de crédit que la banque vous propose. Mais ce n’est en aucun cas, un droit… contrairement à ce que certains pourraient penser.

2. Le découvert bancaire sous toutes ses formes

Le découvert bancaire peut se présenter sous plusieurs formes. Si la forme simple reste la plus connue (c’est lorsque vous dépensez plus d’argent que vous n’en avez sur votre compte), le découvert bancaire peut aussi devenir très compliqué. Il y a le découvert autorisé, la facilité de caisse, ou encore, le dépassement de découvert.

L’autorisation de découvert est toujours contractualisée dans la convention de compte. Toutes les modalités ont été bien fixées dans les termes du contrat. Dans le cadre de la facilité de caisse, la banque décide d’accorder à son client la possibilité d’avoir un compte bancaire débiteur pendant un temps court et bien déterminé. C’est comme une permission de découvert. Mais les choses devront être bien clarifiées dès le début, durant la signature du contrat.

Le dépassement de découvert survient lorsque vous ne disposez pas d’autorisation de découvert et que votre compte se trouve pourtant à découvert. Ou encore… quand vous dépassez le plafond de votre autorisation de découvert (ou de votre facilité de caisse).

3. À propos du remboursement découvert bancaire

Si vous ne comblez pas votre découvert bancaire, la banque agira suivant les négociations que vous aviez eues. Il est possible qu’elle vous prélève des agios, c’est-à-dire des frais en contrepartie de l’avance de trésorerie. Cette situation n’est toutefois possible que si vous aviez donné suite à des opérations (des paiements faits par vous) alors que les fonds nécessaires n’étaient pas présents sur le compte.

Dans le cas d’un chèque rejeté, les frais peuvent être plafonnés à 30 euros si toutefois la somme est inférieure à 50 euros. Les frais seront plafonnés à 50 euros si la somme devient supérieure. Aussi, vous allez courir le risque d’être en interdit bancaire jusqu’à ce que votre situation soit régularisée. Si le rejet concerne alors un prélèvement, les frais seront plafonnés à 20 euros.

À chaque fois que vous ne pourrez pas combler votre découvert bancaire, ou encore que durant le découvert bancaire un chèque a été rejeté, vous risquez d’être inscrit sur le fichier de la Banque de France.

You Might Like These

Leave a Comment